La poste automobile rurale

Pour lutter contre l'isolement rural et atténuer l'isolement des campagnes l'administration des postes mettait en place, à partir de 1926 la poste automobile rurale (PAR). L’objectif était de desservir par la route les communes sans bureau de poste et de permettre aux habitants de ces communes de disposer d'une liaison de transport voyageurs et messagerie, et aussi de disposer d'un établissement géré par un correspondant postal.
Ce correspondant postal était un particulier (en général un petit commerçant) agréé par l'administration. Ce dernier était tenu de réserver un local pour servir de "bureau de poste". Habilité à effectuer certaines opérations postales, il était rétribué par l'administration et percevait de la part de la commune une indemnité. Le correspondant recevait du bureau de poste de rattachement la dépêche postale sous forme d'un sac fermé par une forte chaîne cadenassée; celle-ci contenait les correspondances ordinaires, les objets de valeur et le numéraire. Le correspondant distribuait à domicile les correspondances ou pouvait engager un "auxiliaire distributeur". Le correspondant postal  assurait avant le passage de la voiture, la vente de timbres, la réception de lettres et colis recommandés, le service des mandats ainsi que le service du téléphone. Les derniers correspondants postaux ont disparu au début des années 1990.

Photo d'un des premiers véhicules de la poste automobile rurale prise à Figeac (Lot) en 1927.
Sur le toit, il est inscrit "poste omnibus rurale".

              Plaque émaillée de correspondant postal.         Boite Foulon modèle 131 réservée à la PAR et gros  plan  de la porte.

                                                 Cadenas Fichet spéciaux pour la PAR,                                    Sac en lin pour les recommandés et les mandats
                                  le nom du correspondant est gravé dessus, ici St Hilaire.

Extraordinaire ensemble complet des timbres à date et griffes utilisés par le CP N°2 de Pont Croix (commune de Meilars, Finistère) entre le 1er novembre 1951 et 1968.
Les 2 timbres à date à droite, le 1er est celui du CP N°3 de Gabarret (commune d'Arx, Landes) en service du 28 novembre 1931 à 1959, le 2ème est celui de la recette rurale d'Arx qui a remplacé ce CP N°3 en 1959.